COMPTE À REBOURS

La date du mariage fixée, le fiancé choisi, il ne reste plus qu’à préparer.
Le compte à rebours est lancé. Ce planning est là pour vous aider.
Premier conseil : ne paniquez pas, foncez !

argaiv1691


J-12 à 6 mois
 

Les familles

Si ce n’est déjà fait, faire se rencontrer les familles avant est préférable. Il s’agit d’un moment pour discuter budget, style de réception, et cérémonie… et peut-être aussi le moment de répartir les tâches, Qui pilote quoi ?

Le budget

7 000 euros. C’est le budget moyen pour l’organisation d’un mariage en France, robe de mariée et liste de mariage incluses. (source : l’Observatoire économique). Petit truc à savoir : la réception constitue environ 60 % de ce budget.

Dès le départ, il faut savoir si les parents des futurs époux mettent la main au porte-monnaie ou non. Dans ce dernier cas, il est grand temps d’économiser.

La liste des invités

Il ne s’agit pas de constituer la liste exhaustive des invités mais d’établir une première estimation bien utile avant d’aller rechercher un lieu de réception.

La préparation du mariage religieux

Si vous souhaitez une cérémonie religieuse, inscrivez-vous dans le lieu de culte choisi en même temps qu’à la mairie. Faute de célébrants, les plannings sont souvent surchargés. Prévoyez suffisamment de temps entre les deux cérémonies, ne serait-ce que pour parcourir le trajet entre les deux !

Vous aurez à rencontrer plusieurs fois le célébrant pour préparer votre engagement, organiser le contenu de la cérémonie et constituer le dossier du mariage.

Le choix de la salle et/ou du traiteur ou restaurateur

Une des premières choses à réserver. Dans une région comme la nôtre, des réservations sont passées 18 mois avant la cérémonie. C’est un délai maximal. Au-delà, les restaurateurs s’y refusent. N’hésitez pas à vous informer. Cela évite parfois de mauvaises surprises.

Le choix du traiteur

Un des plaisirs de ces préparatifs… À cadre exceptionnel, menu incomparable pour combler les papilles des uns et des autres. Mais avant cela, ce sont vos papilles que vous allez chouchouter, parce qu’il va falloir goûter ! L’occasion rêvée pour s’organiser des dîners aux chandelles. Surtout ne pas hésitez à en essayer plusieurs, si votre salle de réception ne fait pas restauration.

La robe de mariée

C’est le moment de passer du rêve à la réalité, de la robe dont vous avez rêvé étant petite à celle qui fera craquer votre mari et pâlir d’envie les demoiselles de l’assistance. Feuilletez l’Annuaire « Votre Mariage », assistez aux défilés (en général entre octobre et février), arpentez les boutiques... Comptez 3 mois de réalisation et au minimum 2 essayages.

 

J-5 mois

Les accessoires

Ne les oubliez pas. Ce sont eux qui complètent la tenue : lingerie, chaussures, gants, bijoux...

L’animation musicale de la soirée (voire de la journée).

D’elle dépendra l’ambiance. Retenez les services d’un professionnel (orchestre, chanteur, ou Disc-Jockey). Pensez à toutes les tranches d’âges… Chacun doit y trouver son compte. Pour varier l’animation, faites venir clowns, magiciens ou bien encore jongleurs…

Dresser la liste complète des invités (vin d’honneur et repas). Le cortège : prévoir les tenues des enfants d’honneur.

Trouver un photographe

Contacter un photographe professionnel pour éviter les mauvaises surprises. Faites faire un devis en fonction de ce qu’il propose.

 

J-4 mois

Les témoins

D’après l’article 75 du Code civil, le mariage est célébré en présence d’au minimum deux témoins, et de quatre au maximum. À la mairie et à l’église, ce ne sont pas obligatoirement les mêmes.

La liste de mariage

À vos stylos et calepin, c’est le moment de recenser ce qui vous fait le plus besoin, ou le plus envie… Pensez aux cadeaux originaux : voyage de noces, bagagerie, antiquités, bandes dessinées… La liste doit être déposée avant d’envoyer les faire-part aux invités.

Les faire-part

En passant la commande, prévoyez d’en prendre un peu plus que le nombre prévu. On oublie toujours la grand-tante de l’étranger ou le copain de régiment de papa.

Préparer le voyage de noces

Surtout s’il y a besoin d’un visa d’ambassade ou de traitement préventif.

 

J-3 mois

Le temps des formalités. Au plus tard 2 mois avant la date du mariage.

Commander les dragées
Commander les alliances

Symbole de l’union, ils sont réclamés à l’église et parfois à la mairie. C’est le futur marié qui offre l’alliance à sa future femme. C’est à lui ou un des témoins de ne pas les oublier.

 

J-2 mois

Choisir la tenue du marié

Si c’est un costume sur-mesure, prévoir plus de temps et deux à trois essayages. Les accessoires pour Monsieur sont également importants : gants, chapeaux, bijoux…

Choisir sa coiffure

Prendre rendez-vous chez le coiffeur pour les essais. Et pourquoi ne pas prendre rendez-vous chez une esthéticienne ? Pour une mise en beauté. Une façon de décompresser et de se faire chouchouter avant le jour J.

Envoyez les faire-part

Commencez également à remercier au fur et à mesure que les cadeaux arrivent. Les remerciements se font toujours par écrit.

J-1 mois

La fête

Les dernières mises au point avec les professionnels de l’animation.

Les fleurs

Passez commande pour le bouquet de la mariée, celui des filles d’honneur, les décorations pour la voiture ou encore pour la salle ou l’église, si besoin est.

Préparer la nuit de noces

De nos jours, les témoins s’en chargent de plus en plus. En tous les cas, précisez les circonstances à l’hôtel : une surprise vous y attendra (champagne, corbeille de fruits…)

 

J-15 jours

La tenue des mariés

Dernier essai avec tous les accessoires. (N’hésitez pas à « briser » vos chaussures avant la cérémonie).

 

J-8 jours

Répétition générale

Confirmez l’heure de la cérémonie aux témoins, aux mamans des enfants d’honneur, au fleuriste, au photographe, au personnel d’animation, etc. Donnez le nombre exact de convives au traiteur.

Beauté

Dernière touche pour être la plus belle.

Désigner parmi vos proches un maître de cérémonie pour tout coordonner
Alliances, livret de messe, plan, etc. Vous aurez l’esprit plus tranquille le jour J.

 

Le jour J

Conseil antistress

Quelques minutes avant la cérémonie, réunissez vos amies et sœurs pour un huis clos. C’est radical contre le trac et l’angoisse. Faites-vous coiffer, maquiller, enfilez votre robe et ... Souriez !

Consacrez-vous à vos invités et profitez de chaque moment. Enfin, acceptez tous nos vœux de bonheur !

 

Et Après...

- Restituez les vêtements et accessoires empruntés.

- Payez les factures.

- Envoyez les remerciements et les photos.

- Bouclez vos valises et oubliez tout le reste...

 

 

Quels changements ?

Pour les formalités administratives

Vous recevez un livret de famille à l’issue du mariage civil. Sur ce livret, figure l’acte de mariage. Le reste des pages est consacré aux futures naissances.


Changement de nom

En réalité, la mariée ne perd pas son nom. Elle acquiert simplement le droit d’user du nom de son mari. Si elle le souhaite, elle peut accoler les deux noms.

Mêmes règles pour les enfants. Ils peuvent accoler les deux noms. Pour faire usage du nouveau nom, certaines pièces doivent être modifiées : carte d’identité ou passeport, carte grise, permis de conduire…

Prévenez également votre employeur, votre propriétaire, la caisse d’assurance-maladie ou encore le banquier.

 

Quelques règles

Chaque époux peut passer seul les contrats nécessaires au ménage et à l’éducation des enfants. Chaque époux peut ouvrir un compte de dépôt ou un compte titres sans l’accord de l’autre.

 

Tradition oblige :

Le futur marié ne doit pas voir la tenue de sa dulcinée avant le grand jour.

En France, la tenue de la mariée est en général blanche. Aujourd’hui, les couleurs écru, champagne remplacent de plus en plus le blanc. Ces tenues se parent également de couleurs, robe à fleurs rouge grenat, bleu nuit ou encore vert rubis...

À vous de choisir.

 

En bref :

1. Se concentrer sur l’essentiel (80 % de ce qu’on répertorie comme choses à faire, est accessoire) sélectionner et ne faire que ce qui est essentiel.

2. Ne pas interrompre complètement ses activités habituelles (sport, yoga, sorties, vie associative) elles servent de soupape de sécurité.

3. Planifiez tout à deux et répartissez-vous les tâches en fonction des compétences (capacités pratiques ou artistiques, relations utiles...) et n’hésitez pas à solliciter vos proches.

4. Préparer des listes des choses à faire en notant le temps qu’il faut pour les faire et le moment où ce devra absolument être fait.

5. Répartissez ces tâches en commençant par la fin : le jour J.

6. Bien penser à l’ordre dans lequel les choses doivent être réalisées (pour en accomplir certaines, il faut que d’autres aient été accomplies).

7. Réaliser et afficher un planning et cocher ce qui est fait au fur et à mesure.

8. Prévoir un « plan B » pour la pluie, le retard, la maladie, la panne de voiture...

9. Faire des repérages (lieux, trajet...) et des mises à l’épreuve (plats, vêtements, chaussures...)

10. Faire le point de temps en temps, ensemble et avec les personnes qui sont chargées d’une tâche.

11. Se faciliter la vie à l’aide de guides spécialisés (protocole, guide de savoir-vivre, annuaire récapitulant les adresses de tous les professionnels nécessaires à l’événement).

 

MÉMO = NÉPAC

Noter les actions à mener en laissant tomber ce qui n’est pas indispensable.

Estimer leur durée et leurs répercussions de l’une à l’autre.

Planifier en fonction de leur durée en commençant par la fin (le jour J.).

Aménager des « plans B ».

Contrôler régulièrement la réalisation des actions et reporter les tâches inachevées.